Qui sommes-nous ?

QUI SOMMES-NOUS ?

Nous sommes une équipe de seize personnes, bénévoles pour la plupart. Un conseil d’administration se réunit en moyenne tous les quatre mois. Des expériences diverses, qui se complètent. La fondatrice d’AMI et directrice a une longue expérience d’humanitaire (coordination de programmes de développement à l’international pour le réseau Caritas Internationalis).

NOS VALEURS

HUMANITÉ

L’association AMI voit en chaque homme une humanité commune et défend les droits humains fondamentaux. En accompagnant les personnes en situation de grande précarité, notre humanité commune se révèle et des liens se créent, permettant à des Hommes d’exister.

FRATERNITÉ / SOLIDARITÉ

AMI considère qu’« aucun être humain n’est étranger sur terre ». Nous sommes tous humains, donc « frères ». Tous les êtres humains sont égaux en droit et chacun, individuellement ou collectivement, doit être le garant de ce principe au niveau local, national ou international. L’attention portée à l’autre et l’engagement au service des personnes les plus vulnérables est l’expression de cet engagement fraternel.

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »

Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, article 13.

ENGAGEMENT

AMI s’engage auprès des personnes déracinées et vulnérables. La lutte pour le droit de se déplacer librement et d’être en sécurité est une priorité. Protéger les personnes qui quittent leurs pays pour trouver refuge en France est un devoir. L’accueil des étrangers en situation de vulnérabilité nécessite de se mobiliser pour leur permettre d’avoir accès à des conditions de vie dignes. Tous les hommes sont égaux en droits et l’accès à ces droits et aux services essentiels est une condition pour que la dignité de chacun soit respectée.

CONFIANCE

Pour AMI, accueillir l’autre, c’est aussi lui faire confiance. Si la confiance s’acquiert, elle est aussi une condition nécessaire à la rencontre et à l’établissement d’une relation. Par la confiance accordée à chacun, AMI met l’accompagnement à l’écart de tout préjugé et jugement.

Faire confiance, c’est aussi croire en l’Homme et reconnaître les qualités et les compétences de chacun. C’est permettre aux personnes accueillies de se développer, de croire en elles et en l’avenir.

NOS PRINCIPES D’ACTION

ACCUEIL DE TOUS, ACCUEIL INCONDITIONNEL

Les différents acteurs du champ de l’aide aux migrants sont face à une réalité de politique publique qui a tendance à freiner l’accueil inconditionnel : les financements publics sont souvent attribués à des porteurs d’actions au bénéfice de personnes ayant obtenu le statut de réfugié ou, à défaut, un titre de séjour. Pourtant, beaucoup de migrants sont en attente de papiers et cette situation peut durer plusieurs mois. Ces personnes sont souvent démunies, désœuvrées et sans occupation.

C’est la raison pour laquelle les personnes que nous accueillons et accompagnons sont les primo-arrivants (immigrés depuis moins de 5 ans en situation régulière sur le territoire français), les demandeurs d’asile, les réfugiés (sous protection juridique et administrative de l’OFPRA), et les immigrés de plus de 5 ans, sur le territoire de Nîmes ; le terme générique « migrants », non juridique, est utilisé. L’association a donc vocation à être un lieu d’accueil pour tous les étrangers qui ont besoin d’aide (information, orientation, aide administrative, soutien moral…).

Elise Gravel

DÉFENSE DES DROITS FONDAMENTAUX

AMI défend le droit de chacun à vivre dignement et à avoir accès aux services essentiels (logement, santé, éducation, accès à l’emploi…). C’est en accédant à ces services, à un logement, à un travail, que les personnes peuvent exercer leur citoyenneté et construire une vie sociale en rencontrant d’autres personnes. La création de lien social est un facteur important d’intégration.
AMI considère la précarité sous son aspect financier,matériel et surtout sous son aspect social. Vivre dignement, être en relation avec les autres. Lutter contre l’exclusion et l’isolement est au cœur du projet de l’association. La cellule d’accueil et d’orientation est donc ouverte à tous, pour permettre aux migrants de trouver une aide administrative ou un conseil et pour apporter un soutien moral. Le lieu d’accueil leur permet de rencontrer des personnes qui font face aux mêmes difficultés, ainsi que d’autres qui ne vivent pas la même situation (membres d’AMI, bénévoles, animateurs d’ateliers…) mais sont désireuses de faire vivre le lieu dans un esprit de convivialité.

L’engagement en faveur de l’accès aux droits fondamentaux se traduit par l’accompagnement des personnes en situation de précarité ainsi que par la participation à des actions de sensibilisation et/ou à des actions de plaidoyer inter-associatives pour la défense de ces droits.

https://eg-migrations.org/

AMI est membre de l’assemblée locale des EGM (Etats Généraux des Migrations) de Nîmes. Dans ce cadre, des actions et des analyses sont menées depuis janvier 2018. Cette implication est une nécessité pour contribuer à l’évolution positive de la politique migratoire et de la politique d’accueil en France.

Par ailleurs, notre association se positionne pour la réforme de la procédure Dublin en Europe. Cette procédure a en effet des effets néfastes sur les conditions des migrants en Europe. AMI défend la liberté de choix du pays d’asile, ainsi que la liberté de circulation des personnes. L’obsolescence de cette convention est maintenant notoire, malgré tout, elle continue d’être un outil d’expulsion de demandeurs d’asile de notre département.

 PARTENARIAT

Avec les associations et institutions publiques

AMI souhaite développer les partenariats locaux afin de renforcer les capacités d’action des intervenants divers et favoriser la complémentarité des offres proposées sur le territoire de Nîmes : partenariats avec les associations porteuses de projets en direction des migrants, partenariats fondés sur l’expertise et le partage d’informations, l’analyse et la recherche.

La création de partenariats permet, selon nous, de gagner en cohérence et en efficacité en renforçant les liens entre les différents acteurs. Enfin, le travail partenarial favorise une orientation plus rapide des bénéficiaires, par la connaissance commune et réciproque des interventions proposées.

C’est ainsi qu’AMI a dès sa création adhéré au réseau ANAIS, réseau des associations nîmoises d’action et d’intervention sociales, et participe activement à ses réunions.

Avec les instituts de formation et les entreprises

AMI considère les partenariats avec des entreprises comme une opportunité puisque ce sont elles qui permettent aux migrants d’accéder à l’emploi, de valoriser leurs compétences et d’avoir une reconnaissance sociale. De leur côté, les entreprises sont susceptibles de trouver dans ses collaborations une possibilité d’enrichissement grâce à la dimension interculturelle et humaine qu’elles portent.

NOS POINTS FORTS – NOTRE EXPERTISE

Des acteurs engagés et porteurs d’une expérience significative sont à l’initiative du projet 

  • La fondatrice d’AMI est une ancienne salariée du Secours Catholique/Caritas France (coordinatrice de programmes de développement à l’international). Elle a par ailleurs travaillé au sein d’institutions publiques française et européenne en Afrique. Engagée en France depuis 2016, elle est bénévole pour la délégation du Gard et impliquée dans la défense des droits fondamentaux des migrants. C’est le cœur du projet associatif. Son expérience permet à l’association de bénéficier d’une large connaissance des acteurs locaux de proximité œuvrant dans les champs sociaux, juridiques, d’hébergement, d’accès aux droits pour les migrants.
  • Les membres du Conseil d’Administration (dans leur majorité) sont également issus du réseau associatif nîmois et de personnes réfugiées. AMI bénéficie donc des expériences de chacun auprès des migrants (accompagnement des adolescents, aide administrative, animation d’ateliers occupationnels…), et des expériences vécues par ceux-ci.
  • La délégation départementale du Secours Catholique/Caritas France, facilitateur et cofinanceur du projet, est un acteur local incontournable dans l’aide aux migrants. L’association a notamment développé des ateliers socio-linguistiques (apprentissage du français pour les adultes étrangers en méthode actionnelle) et accueillait en 2017 plus de 150 apprenants. Par ailleurs, l’engagement de la structure nationale dans la défense des droits est également reconnu au niveau international. La complémentarité des actions d’AMI et du Secours Catholique du Gard est un point fort du projet.

Site du Secours Catholique du Gard : http://gard.secours-catholique.org/

Une localisation centrale et accessible

Sa localisation est également un point fort de l’association AMI. Située dans le centre de la ville de Nîmes, à proximité de la gare et accolée à la délégation du Secours Catholique du Gard, la structure est au cœur du tissu associatif nîmois et donc des personnes en difficulté.